1. Qu’est-ce que l’UX Design

L’UX Design est un ensemble de techniques et de bonnes pratiques qui permettent de concevoir des produits plus adaptés aux usages des utilisateurs cibles. L’idée est de faire une rupture avec les méthodes de conception utilisées depuis les années 60, qui mettent au premier plan la technologie, pour se concentrer davantage sur les applications et les usages possibles et probables d’une technologie par des utilisateurs donnés. Cette démarche, issue majoritairement des sciences cognitives et des facteurs humains (ergonomie des interfaces), part du constat qu’une technologie sans utilisateurs n’a pas d’utilité et ne suscitera pas d’engagement dans la durée.

2. Comment mettre en place une démarche UX

Il existe de nombreux outils et référentiels qui aident dans la bonne conduite d’une démarche UX :  

  • Critères de Bastien et Scapin
  • Loi de Fitts
  • Loi de Miller
  • Loi de Hick
  • Théorie de Gestalt

Ces référentiels permettent tous de mieux appréhender la réponse moyenne d’un utilisateur lors de son utilisation d’une interface.  Cependant, utilisés séparément, même en très grand nombre, ces outils ne suffisent pas car chaque produit est unique et se destine à une catégorie d’utilisateurs propres.

Aussi, avant d’utiliser ces outils, il convient de mettre au clair plusieurs points :

  • A quelle cible est destiné mon produit ?
  • Quelles sont les caractéristiques de cette cible ? (Tranche d’âge, niveau social, handicaps, …)
  • A-t-elle des habitudes qu’il faudra prendre en compte ?
  • Quelles sont ses attentes ?

Ces informations ne sont pas si évidentes à récolter pour un UX Designer seul. Elles nécessitent un gros travail de prospection et de compilation. Une bonne solution est de travailler de concert avec les services commerciaux et de se baser sur les études de marché faites ou à venir. Généralement ces informations sont ensuite compilées en Personas, sortes de cartes d’identité de l’utilisateur type ciblé.

Ainsi on comprend bien qu’on ne concevra pas un produit de la même manière pour un jeune adulte technophile ou une équipe de contrôleurs aériens expérimentés.

De la même manière, l’organisation de l’entreprise a une influence forte sur la manière dont la démarche UX peut et doit être mise en place. Tout UX Designer aimerait avoir un temps et des moyens infinis mais ce n’est pour ainsi dire jamais le cas. Les délais sont généralement courts et les moyens limités, comme pour tout service au sein d’une entreprise. Il convient alors de choisir avec soin sur quels plans notre démarche UX se concentrera afin de ne pas disperser l’énergie de ses collaborateurs et d’avoir un impact fort sur ses utilisateurs.

3. La démarche UX chez Arone

Chez Arone, nous avons fait le choix de mettre en place une démarche UX évolutive et légère. L’équipe de développement fonctionnant sur un modèle Agile avec des cycles de développement d’une semaine, nous avons préféré utiliser ce modèle pour la démarche UX. Cela permet notamment de faire des itérations rapides et d’avoir une bonne marge de manœuvre dans une équipe à taille humaine.

Nous utilisons aussi une partie des outils cités plus haut et notamment :

  • Les critères de Bastien et Scapin (Ergonomie générale des interfaces)
  • La théorie de gestalt (similarité, continuité des composants)
  • Les lois de Miller et Hick (organisation de l’information)
UX EDC

L’objectif étant, pour nous, de rendre la mise en place d’une étude clinique la plus rapide et la plus simple possible. Aussi, nous séparons au maximum chaque fonctionnalité en ensembles cohérents et indépendants avec comme pivot le formulaire patient. Chaque nouvelle fonctionnalité qui est ajoutée est toujours séparée de ce qui a été déjà mis en place.

Une autre mesure qui a été mise en place pour faciliter la démarche clinique et l’intégration des retours clients est l’organisation d’un café UX hebdomadaire. L’objectif de ce rendez-vous est de réunir l’équipe autour d’un café et d’un sujet UX. Il peut s’agir de réfléchir à la mise en place d’une nouvelle fonctionnalité ou simplement faire un point sur les retours de nos clients et prospects en ce qui concerne l’UX de notre plateforme Arone EDC.

Cela nous permet de rester connecté avec les attentes de nos utilisateurs et de s’assurer que toute l’équipe participe activement aux choix de conception dans l’application. 

En conclusion, il est important d’adapter la démarche UX aux capacités et aux objectifs de l’entreprise qui la met en place. La démarche UX est une entité vivante dont les composantes et le suivi changent au gré des évolutions de l’entreprise et de sa clientèle. Il n’y a pas de soucis à n’utiliser qu’une petite partie des outils et techniques disponibles à condition de bien cibler les attentes des clients visés.

A propos de l’auteur

Alexandre Senaux
Ingénieur logiciels
Voir le profil linkedin