Chez Arone, nous sommes très attachés à la qualité de notre solution Arone EDC et son bon fonctionnement.

Chaque ajout de fonctionnalité peut avoir des conséquences sur l’application.

Comment s’assurer que l’ajout n’entraîne pas de régressions ? Comment être certain que le code se comporte comme voulu ?

C’est pourquoi nous appliquons la méthode TDD pour vérifier le bon fonctionnement de nos applications.

TDD sont les acronymes de Test Driven Development. Il s’agit d’une méthode de développement logiciel guidée par les tests. Utiliser la méthode TDD se résume en trois étapes répétitives :

  1. L’écriture d’un test qui correspond à la fonctionnalité que nous voulons ajouter mais qui échoue.
  2. Le codage de la fonctionnalité qui fait passer le test.
  3. La réécriture du code de façon à le simplifier et l’alléger.

Développer en TDD, c’est utiliser la méthode “Red, Green, Refactor”.

Cette technique présente plusieurs avantages :

Évidemment, il n’est pas évident d’écrire un test pour chaque cas. Cependant, à chaque bug détecté, nous écrivons un test pour valider la correction.La clé pour maîtriser le TDD est la pratique.

En conclusion, les développeurs chez Arone économisent du temps et les applications sont de meilleure qualité en appliquant le TDD.

A propos des auteurs

Cet article a été co-écrit par Khasinjy Praxele et Yves Darmaillac.

Khasinjy Praxele
Développeuse
Voir le profil Linkedin

Yves Darmaillac
Directeur Technique
Voir le profil Linkedin

Bibliographie : Robert C. Martin. 2008. Clean Code: A Handbook of Agile Software Craftsmanship. Pearson Education